was successfully added to your cart.

Panier

Le blogUncategorized

Comment aider son enfant à s’orienter en droit ?

By 09/02/2019 No Comments
aider son enfant à s’orienter

Aider son enfant à s’orienter. Une vaste question.

L’orientation est difficile. Savoir ce que l’on veut faire au quotidien est déjà compliqué. Alors ce que l’on veut faire dans la vie, je ne vous explique même pas.
Comme si nous signions pour les 40 prochaines années. En réalité, on ne s’engage pas plus que pour 10-15 ans maximum. Et encore, si cela nous plaît réellement. Parfois, le changement d’orientation se fait au bout d’une semaine…
La première leçon a en retirer est donc d’être indulgent avec ses enfants quant à leur orientation. Combien de métiers seront-ils amenés à exercer dans leur vie ?

Cet article a pour ambition de donner des conseils pour aider son enfant à s’orienter. Et nous commençons par la réorientation.

La réorientation a des inconvénients. Il ne faut pas le nier. Nous allons d’ailleurs les identifier ensemble. Bien sûr mes propos seront orientés vers le domaine du Droit. Mais ils sont généralement transposables dans d’autres domaines.

1. Je n’ai pas les moyens de financer une réorientation

Premièrement, la réorientation a un coup. Si cela est un frein de votre côté, le meilleur moyen est donc de l’éviter.
Pour éviter les “déboires” de la réorientation, je vais vous donner des outils. Une sorte de mini guide pratique de l’orientation professionnelle :

  • séparer ce que l’on aime de ce que l’on déteste à travers un tableau à double colonne. Cet outils est classique des conseillers d’orientation. Tout seul il ne fonctionne évidemment pas. Mais avec les autres outils que je vais vous présenter, il remplira parfaitement son rôle d’aiguillage.
  • définir ses valeurs profondes : relationnel, travail en équipe, entraide (ce sont mes valeurs par exemple); autre exemple : compétitif, passionné, exigeant, individualiste, etc.
  • réfléchir au mode de vie que l’on souhaite avoir : est-ce que travailler de nuit me dérange ? Je veux un salaire important ? Ou au contraire la passion doit passer avant le salaire et donc ce dernier a peu d’importance dans mon choix ? Combien d’heures pas jour et par semaine ai-je envie de travailler ? etc.

Ce sont les principales questions à se poser lorsque l’on est étudiant. Mais ces questions doivent rester à l’esprit tout au long de notre vie. Car nous nous réorientons régulièrement.

Passons désormais au second conseil pour aider son enfant à s’orienter.

2. Je ne connais pas les débouchés en droit : comment aider mon fils à les découvrir ?

Il y a plusieurs manières de se renseigner sur les débouchés en Droit.
On peut :

  • se renseigner sur village-justice
  • contacter des juristes (moi par exemple) ou des associations d’étudiants en droit par exemple
  • se rendre sur les forums étudiants et juridiques
  • faire des recherches sur Internet
  • lire des ouvrages de juristes (avocats, magistrats, etc.)

Il s’agit des manières les plus simples et les plus accessibles que je connaisse. Peut-être que vous aurez d’autres idées !

3. Comment savoir quelle voie mon fils doit-il choisir ?

Décider de suivre des études de Droit est une chose. Choisir sa “voie”, parmi les différents débouchés juridiques en est une autre.
La meilleure solution est à mes yeux de se renseigner auprès des professionnels qui exercent.
Cela vous permettra de mieux connaître :

  • les prérequis indispensables à l’exercice de la profession,
  • les principales missions exercées,
  • les valeurs qui sont valorisées (faire du chiffre, aider des personnes, accompagner des chefs d’entreprises ou au contraire des particuliers en situation de précarité, etc.)

Ces informations sont très importantes et ne doivent pas être négligées.

4. Une liste non-exhaustive de professions plus ou moins juridiques

Pour inspirer votre enfant, je vous propose une liste non exhaustive de professions juridiques.

Les professions judiciaires :

  • magistrat
  • avocat
  • huissier de justice
  • médiateur judiciaire

Les professions “administratives” :

  • juriste, directeur ou responsable au sein d’une administration,
  • Responsable ou directeur au sein d’une caisse de Sécurité sociale ou de l’URSSAF
  • au sein de l’inspection du travail, de la DCCRF (répression des fraudes), etc.

Les professions “politiques”

  • assistant parlementaire ou chargé d’études parlementaire,
  • conseiller dans un cabinet ministériel,
  • lobbyiste,
  • etc.

Les professions “privatistes”

  • juriste d’entreprise
  • notaire et clerc de notaire
  • administrateur et mandataire sociaux
  • agents tutélaires
  • médiateur ou arbitre (privés)
  • formateur en droit

5. Apprendre à écouter son “coeur”

Au final, le meilleur conseil que je peux vous donner c’est : d’écouter votre cœur.

Vous ne ferai jamais de meilleur choix que celui de suivre votre cœur. Finalement, trouver votre voie (ou celle de votre enfant) , c’est trouver le bonheur.

Or, je n’aurai que cette citation à vous partager :
Le secret du bonheur n’est pas de faire ce que l’on aime, mais d’aimer ce que l’on fait. ” J.M. BARRIE

Généralement, j’aime ce que je fais à partir du moment que mes actes ont un sens pour moi.

Conclusion

L’ambition de cet article était de vous donner mes conseils pour aider son enfant à s’orienter. J’espère vous avoir éclairé, et surtout avoir aidé votre fils ou votre fille à trouver sa voie. Du moins, pour ses premières années dans la vie active.

Sachez que j’accompagne chaque année des dizaines d’étudiants dans leurs études. En particuliers en matière d’orientation.

Pour plus d’informations, écrivez-moi : damien @lesystemeb.fr

Damien

Author Damien

Administrateur du site. Retrouve moi sur Instagram et découvre les coulisses de la communauté : https://www.instagram.com/le_juriste_de_base/

More posts by Damien

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des